Evénements précédents
Liens utiles

Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

مديرية الخدمات الجامعية قالمة

Agence Thématique de Recherche en Sciences et Technologie

Conférence régionale EST
SNDL
SNDL
 
OPU
OPU
 
Demande d'équivalence
Pour les titulaires d'un diplôme universitaire obtenu hors l'Algérie
OPU
Euro/DZD Converter
 
Vous êtes le visiteur numéro 601174 depuis le 04/04/2009
Il y a actuellement  7 visiteur(s) connecté(s) sur notre site !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  • Université 8 mai 1945 GUELMA
  • جامعة 8 ماي 1945 قالمة






L'université

Le mot du Recteur Plans et accès Organigramme Historique Charte d’éthique et de déontologie Bulletin de l'université (Echo24) Logos 8 Mai 1945 à Guelma La ville de Guelma

Ville de Guelma

Guelma dans l'histoire

Agro-pastorale par excellence, la région de Guelma est habitée depuis l’aube de l’humanité, comme l’attestent divers matériaux, inscription libyques et stèles funéraires mis au jour par les recherches archéologiques. Avec Hippone, Taghaste et Cirta, l’antique Calama constitue alors indéniablement un centre d’habitat de la civilisation numide au cours du 1er millénaire avant J.C., ai point que les phéniciens s’y installent progressivement, faisant de Calama et sa région une enclave convoitée où ils érigent des postes et des fortifications.

Au cœur de la Numidie orientale et du royaume Massyle qui couvre le Nord Constantinois, Calama assiste aux guerres puniques entre Rome et Carthage qui s’en disputent l’hégémonie. L’Aguellid (roi berbère) Jugurtha aurait livré bataille et vaincu non loin de ses murs, précisément dans la mystérieuse Suthul (Aïn Nechma) le général romain Postinus.

 Devenue possession romaine prospère dès le 1er siècle de notre ère, Calama est érigée en Municipe puis en Colonie, pour constituer, avec Hippone et Sétifis, les principaux greniers à blé de l’empire, sous le règne des Sévère. Son imposant théâtre de 4500 places, l’un des plus grands et des mieux conservés d’Afrique du Nord, est témoin de statut de pôle économique et d’echanges. Carrefour stratégique au centre des antiques Rusicada, Tuniza, Taghaste, Hippone et Theveste, toutes d’anciennes citadelles carthaginoises, Calama accède au rand de foyer culturel q’elle partage avec Taghaste.

Top

Présentation générale

La wilaya de Guelma s’étend sur une superficie de 3.686,84 Km2 et abrite une population (estimée en fin 2002) de 469.412 habitants dont 25% sont concentrés au niveau du chef-lieu de Wilaya.
La wilaya de Guelma a été créée en 1974. La wilaya de Guelma se situe au Nord-Est du pays et constitue, du point de vue géographique, un point de rencontre, voire un carrefour entre les pôles industriels du Nord (Annaba et Skikda) et les centres d’échange au sud (Oum El Bouaghi et Tébessa). Elle occupe une position médiane entre le Nord du pays, les hauts plateaux et le sud.

Elle est limitrophe aux wilaya de :
 Annaba au nord, ElTarf au nord-est, Souk Ahras à l’est, Oum El Bouaghi au sud Constantine à l’ouest, et Skikda au nord-ouest.

Top

Infrastructures socio-éducatives

La population est composée d’une forte proportion de jeunes (52% de la population a moins de 20 ans) ; elle est concentrée à 72% dans les agglomérations chef lieux de commune ; le secteur agricole absorbe à lui seul 41% de la population active, confortant ainsi la vocation agricole de la seul 41% de la population active, confortant ainsi la vocation agricole de la Wilaya

Education
 - taux de scolarisation : 97%
- nombre total des élèves : 109247 élèves dont 54424 filles
- nombre d’école primaires : 251 ; nombre de C.E.M : 60 ; nombre de lycées : 18
- taux d’occupation moyen par classe : 33 élèves (tous cycles confondus)
- nombre d’enseignants : 5134 dont 2539 femmes

Formation professionnelle
- nombre de CFPA : 06
- nombre de INSFP : 01
- nombre d’annexes : 04
- capacité d’accueil : 3200 postes de formation

Enseignement supérieur
L’université de Guelma comporte 03 facultés :
- science économique et de gestion
- droit, lettre et sciences sociales
- science et ingénierie
nombre d’étudiant :7691
nombre de diplômés en graduation (2001-2002) : 1140
capacité d’hébergement : 03 cités universitaire pour 4060 étudiants

Santé
La wilaya dispose de 04 secteurs sanitaires (Guelma, Oued Zenati, A. Larbi et Bouchegouf)
Nombrer d’hôpitaux 04, totalisant 582 lits
Centre de santé : 20, soit 1/23470 hab.
Fauteuils dentaires : 45, soit 1/10431 hab.
Cabinet dentaires privés : 33, soit 1/14224 hab.
Polycliniques : 10, soit 1/46941 hab.
Salles de soins : 79, soit 1/5941 hab.
Cabinets médicaux privés : 131, dont 45 spécialistes
Pharmacies : 73, soit 1/6430 hab.


Top

Tourisme et artisanat

Tourisme
Potentialités touristiques principales de la wilaya :
Sources thermales : les plus importantes sont :
Hammam debagh
Hammam Ouled Ali
Hammam N’bails
Hammam Belhachani, Aïn Larbi

Sites et monuments touristiques:
Théâtre romain (4.500 places) à Guelma
Piscine romaine à Ha mmam Bradaa, Héliopolis
Vestiges antiques de Thibilis (actuelle Sellaoua)
Dolmens et grottes funéraires de Roknia (nécropole)
Grande Cascade de Hammam Debagh
Plateaux des cônes à Ain Hessaina
Lac souterrain à Bir Osmane, (Hammam Debagh)
Grotte de djebel Taya à Bouhamdane
Stations climatiques de montagne, site naturels, forêts de chênes, sources minérales à Maouna
Forêt récréative de Béni Salah, à Bouchegouf

Zone d’Expansion touristique (ZET) de Hammam Debagh
D’une superficie de 34ha, elle a fait l’objet d’un plan d’occupation des sols. Elle est destinée à accueillir des projets d’investissement touristique. 17 projets y sont déjà agréés, dont 02 en cours de réalisation.
 
Infrastructure existantes : Ce sont principalement :
L’hôtel 03 étoiles (Mermoura) à Guelma
Le complexe El-Chellala à Hammam Debagh


Artisanat
Il existe une seule unité de production de tapis traditionnels faits en mosaïque. Cependant, on enregistre une variété d’activités artisanales notamment au niveau des centre de formation et établissement de la jeunesse, dans les domaines de la poterie, le tissage, broderie et bijouterie.

Top

Culte et culture

La Wilaya de Guelma est riche de son histoire ancienne et contemporaine ; plusieurs civilisations ont concouru à l’édification du patrimoine culturel de Guelma.

L’une des plus vielles mosquées de la ville est la mosquée El-Atik, édifiée en 1824, à la fin de l’ère Ottomane, inaugurée au début de l’occupation française, en 1852. Elle est située au centre de la ville, rue Malika Bouzit.

L’établissement offre les commodités suivantes : 03 salles de prière pour les hommes, 01 salle pour les femmes, une aile pour l’enseignement coranique. Elle peut contenir 900 fidèles. Depuis sa création, la mosquée a connu la direction de huit Immams successifs.

Cette institution a eu un rôle important au cours de la révolution de novembre sous l’égide de feu Zouheir Ezzahiri de l’association des Oulama et continue à ce jour de former notre jeunesse aux valeurs islamique.

En outre, la région de Guelma a connu à travers son histoire l’émergence de nombreuses Zaouias qui ont contribué à préserver son identité.

La wilaya dispose également d’importantes infrastructures culturelles à savoir :

  • Maison de culture,
  • Musée d’antiquité à l’intérieur du théâtre romain,
  • Théâtre municipal,
  • Centre culturels communaux,
  • Mémorial qui abrite le musée régional du Moudjahid.


Top

Université 8 mai 1945 - Guelma - Tél: 213 (0) 37 20 49 80 - BP 401 Guelma 24000 - ALGERIE | contact